top of page

Souffrez-vous d'inflammation chronique?


Inflammation chronique, à bas bruit, de bas-grade, vous avez probablement déjà entendu ces mots. Mais qu'en est-il au juste?


L’inflammation aiguë est une réaction généralement bénéfique pour l’organisme puisqu’elle lui permet de se défendre contre une agression pour ensuite réparer le tissu lésé.


L'inflammation devient CHRONIQUE lorsque la réponse inflammatoire persiste dans le temps et affaiblit les tissus mais aussi l’efficacité du système immunitaire.


La cause de l’inflammation n’est plus externe (blessure, infection) mais maintenue localement et entretenue par les médiateurs habituels qui échappent à la régulation (hyperactivation des cellules inflammatoires, sécrétion intense de médiateurs pro‐inflammatoires). Elle peut donc devenir nocive, dégénérative et systémique mais aussi être à l’origine de nombreuses maladies (ex. maladies auto-immunes et auto-inflammatoires, maladies cardiovasculaires et intestinales, diabète, arthrite, cancers, tendinites, allergies etc.).


Chronique, de bas-grade, à bas-bruit sont des mêmes termes, qui veut dire que cette inflammation à douleurs diffuses n'est pas franche, qu'elle s'installe insidieusement et qu'elle dure.


FACTEURS DE RISQUE Âge, Surpoids et obésité, Prédisposition génétique, Dérèglement immunitaire ou hormonal, Persistance du stimulus inflammatoire (surexposition aux UV, air pollué, tabac, médicaments etc.), Alimentation pro-inflammatoire (viande rouge, charcuterie, boissons sucrées, glucides raffinés etc.), Stress, surmenage et manque de sommeil etc.


MANIFESTATIONS CLINIQUES Douleurs chroniques (muscles, articulations, tendons, maux de tête..), Prise de poids et troubles de la glycémie (résistance à l’insuline provoquant un pré- diabète ou un diabète de type 2), Fatigue et insomnie récurrentes, Troubles de l’humeur (dépression, anxiété...), Troubles gastro-intestinaux comme la constipation, la diarrhée ou le reflux gastro- oesophagien, Infections fréquentes (rhume, gorge irritée, état grippal, irritation de la peau...), Troubles et maladies associés (maladies auto-immunes, cancers...).



CONSEILS & PRÉVENTION Alimentation anti-inflammatoire (apports riches en acides gras polyinsaturés, fruits et légumes etc.), soutien de la flore intestinale, compléments alimentaires (vitamine D3, oméga3 et autres spécifiques à voir), activité physique, réduction du stress et surmenage (repos, relaxation).


TRAITEMENTS HABITUELS en parcours conventionné: Anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS), corticoïdes et cortisone, Immunosuppresseurs (ex. cyclophosphamide, méthotrexate, azathioprine...), Biothérapies (ex. anti‐IL‐1, anti‐TNFα), traitement de la douleur : antipyrétiques, antalgiques...


L’inflammation chronique, contrairement à l’inflammation aiguë, se fait plutôt discrète, jusqu’à ce qu’elle occasionne une dysfonction. Il est tout de même possible de détecter de façon précoce un état inflammatoire chronique par des bilans sanguins.

Votre médecin peut vous prescrire une prise de sang et un résultat anormal de l’un de ces paramètres peut indiquer un état inflammatoire : insuline, cholestérol, triglycérides, protéine C réactive, glucose, vitesse de sédimentation, hémoglobine. Une baisse du taux de vitamine D peut aussi être un indice. Les taux et statistiques de maladie sont indiqués sur les prises de sang.


Il existe certains laboratoires d'analyses de médecine préventive qui avec une prise de sang vont plus loin, ces prises en charge ne sont pas dans la parcours conventionné de la sécurité sociale française. Les médecins ne prescrivent ni ne souhaitent être dans cette optique. C'est une politique différente.


Il n’est pas toujours nécessaire de faire une prise de sang pour soupçonner qu’une inflammation chronique est installée. Les symptômes suivants indiquent souvent un état inflammatoire:

Allergies et asthme Hypertension artérielle Fatigue et léthargie Problèmes de peau (acné, sécheresse, rosacée, couperose…) Syndrome du côlon irritable Troubles de l’équilibre Troubles digestifs (alternances de constipation et diarrhée, gaz, ballonnements, crampes…) Congestion nasale Infections fréquentes Troubles musculo-squelettiques (raideurs, douleurs articulaires…) Souffle court

...


Qu’est-ce qui aggrave l’inflammation chronique?

L’inflammation peut être causée ou aggravée par de nombreux facteurs.


– Une diète pro-inflammatoire. De nombreux aliments ont été qualifiés de pro-inflammatoires. On parle notamment du sucre (particulièrement le sucre raffiné), des gras trans, des glucides simples (grains non entiers) et certaines huiles (de maïs notemment), particulièrement si elles sont très transformées. Un mauvais ratio oméga-3/oméga-6 a aussi été désigné comme un facteur favorisant l’inflammation. L’inflammation est également entretenue par l’acidité du corps; les aliments acides sont donc à éviter : les sodas, les sucreries, etc.

Le sucre est le meilleur ami de l’inflammation : il stimule la production de cytokines par les cellules immunitaires, provoque le relâchement d’interleukines inflammatoires par le pancréas et exagérerait la réponse inflammatoire d’une infection empirant ainsi les symptômes.


– Une Dysbiose intestinale. Il s’agit d’un déséquilibre de la flore intestinale ou microbiote intestinal. Nos intestins sont colonisés par de bonnes bactéries, qui contribuent au maintien de notre santé. Pour de multiples raisons (la prise d’antibiotiques au long court), nos bonnes bactéries peuvent diminuer et laisser plus de place à de mauvaises bactéries, ce qui occasionne plusieurs problèmes intestinaux, dont des parois perméables (« leaky gut syndrom ») et enflammées.


Le stress. Le stress, particulièrement lorsqu’il est chronique, a été associé à une augmentation des marqueurs inflammatoires dans le sang. Le stress a un effet pervers sur le système nerveux et par conséquent sur le système hormonal. Il entraîne un déséquilibre chimique du corps en plus de favoriser l’oxydation et la production de radicaux libres.


Le manque de sommeil. Il a été démontré que le manque de sommeil réparateur (dont toutes les phases sont respectées) augmente le taux de cytokines inflammatoires et la douleur.


Sédentarité. Rester assis plus de huit heures par jour augmente de 90 % les chances de développer un diabète de type 2. C’est donc dire que la sédentarité augmente la résistance à l’insuline, l’un des facteurs principaux causant l’inflammation.


Intolérances alimentaires. Les produits laitiers, le gluten, ... sont les aliments les plus susceptibles de causer des intolérances alimentaires. Lorsque nous consommons un aliment auquel nous sommes intolérants, ne serait-ce qu’un peu, le système immunitaire réagit et déclenche le processus inflammatoire considérant cet aliment comme un corps étranger.


Toxines environnementales et alimentaires. Les toxines que l’on retrouve dans l’alimentation ou dans l’environnement, comme les pesticides, la pollution atmosphérique, les perturbateurs endocriniens, les parfums ou les additifs alimentaires, s’accumulent et stimulent le système immunitaire, ce qui garde le corps réactif de façon permanente.


Mauvaise posture. Une mauvaise posture entraîne un déséquilibre biomécanique qui cause des dysfonctions articulaires et des contractions musculaires. Les troubles neuro-musculo-squelettiques qui en découlent sont des menaces constantes pour le corps. Celui-ci aura recours à l’inflammation pour tenter de réparer les tissus endommagés.


Blessures et/maladies non traitées. Toutes les anciennes blessures/maladies dont les tissus n’ont pas été nettoyés et réparés correctement pourraient favoriser une inflammation chronique.

Comme nous l’avons vu plus tôt, l’inflammation est un mécanisme de défense et de guérison normal du corps, mais encore faut-il que la menace initiale (la blessure) soit d’abord traitée.


Prise prolongée d’anti-inflammatoire non stéroïdien. Vous avez bien lu, les anti-inflammatoires non stéroïdiens occasionnent eux-mêmes de l’inflammation lorsqu’ils sont pris sur de longues périodes. Paradoxal, n’est-ce pas?


Tabac/alcool/drogue favorisent aussi un état inflammatoire chronique.


Un rdv avec un Naturopathe fonctionnel peut vous aider à voir un plus clair sur votre état de santé, à analyser les niveaux de vitalité et les points à améliorer sur l'hygiène de vie; l'état émotionnel et sur la nutrition.

La nutrition n'est pas qu'une histoire d'aliments, on se nourrit de bien d'autres choses.


La naturopathie et la diète anti-inflammatoire:

On privilégie les légumes et les fruits.

On choisit des huiles saines comme les huiles d’olive, de pépins de raisin, d’avocat et de noix de coco. L'huile d'Olive est Reine.

On consomme des oméga-3, surtout ceux d’origine animale (poisson sauvage).

On introduit des aliments probiotiques si les intestins le supportent à ce moment, comme le kimchi, le kombucha ou la choucroute pour nourrir ses bonnes bactéries.

On retire pour un moment précis, les aliments susceptibles de créer des intolérances (gluten, produits laitiers, etc...) pour une période d’au moins un mois, puis on les réintègre un à la fois et notant les changements.

On bannit les produits transformés, le sucre, les gras trans, la malbouffe. Et oui, il y a plein de choses à manger autres que ceux qui ont fait le lit des dysfonctionnements chez vous. L'impulsion de départ va venir du changement et tous autant que nous sommes la 1ere marche du changement est très difficile à franchir.


L'inflammation chronique est le coeur de mon métier, en tant que Naturopathe en Santé fonctionnelle, je vous amène aux solutions de votre santé, selon votre histoire, dans un accompagnement individualisé.


En soutien, de larges solutions naturelles existent :

En phytothérapie (apport de plantes sous différentes formes galéniques), en oligo-éléments, en micronutrition afin de combler toutes les carences possibles qui augmenteraient le déficit immunitaire, des solutions naturelles qui peuvent venir en soutien d'un traitement médical existant pour éviter les effets secondaires.


C'est la précision qui fera la différence.


A l'heure où tout se fait par écrans interposés, où tout se discute avec des protocoles de formation sur internet ou des cases à cochet sur des questionnaires interminables, je vous propose un rdv unique en Cabinet pour parler de vous.

Cabinet de Talange ou de Faulquemont selon le jour, ou à distance si vous habitez plus loin.


Cliquez sur le lien suivant pour un rdv directe online :

ou envoyez moi un SMS pour un RAPPEL de suite (jours ouvrés).


La Naturopathie, La Nutrition Fonctionnelle : des solutions individualisées en Nutrition, Hygiène de vie, Phytothérapie, Micronutrition, Psycho-Nutrition.

Des conseils adaptés au métabolisme de chacun et à son mode de vie.


Prenez soin de vous,

Laurence Meucci

Naturopathe N.D.



A bientôt sur les réseaux sociaux



Ce post est utile pour vous? N'hésitez pas à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux ci-dessous.



Posts récents

Voir tout
bottom of page